Gino Blandin à la rencontre des élèves de première bac pro métiers de l’accueil

Gino Blandin et les élèves de la classe d 1 MACC -octobre 2020

Le 12 octobre, l’écrivain Gino Blandin est venu à la rencontre des élèves du lycée Les Ardilliers, qui ont entrepris avec leur professeur de français Mme Mérieau et leur professeur des métiers de l’accueil Mme Fayoux de découvrir son roman « Les heures noires du duc de Berry » dans lequel l’enquêtrice Julie Lentilly est amenée à intervenir dans la jolie ville de Saumur.

Après avoir décrit son parcours professionnel plutôt inattendu (une formation en chaudronnerie, un métier de foreur pétrolier pendant 15 ans, et le métier d’instituteur jusqu’à sa retraite), il évoque sa passion pour l’écriture.

Voici ce que Charlène, élève de première bac professionnel,  a retenu de sa présentation :

L’auteur  a de vagues souvenirs sur son souhait de devenir écrivain, mais a un petit souvenir de lorsqu’il était en 3ème où il avait fait une dissertation qui avait impressionné son professeur.
Ce qui lui a donné envie d’écrire des livres, romans policiers… c’est son intérêt pour l’histoire, il s’est passionné par les monuments de Saumur et leurs histoires.
Pour lui, être écrivain c’est simplement une passion, il n’a jamais pensé à en faire son métier car il explique que c’est compliqué de ne vivre rien que de ce métier.

Selon lui, les bons côtés de ce métier ce sont les rencontres et échanges avec son public, en revanche il ne trouve pas de mauvais côtés car si cela l’ennuyait il arrêterait tout.

Il écrit chez lui plutôt le matin à l’ordinateur, il écrit environ 100 pages en général dans ses livres.
Il nous a avoué qu’il improvisait toujours et ne connaissait jamais la fin, il voit au fur et à mesure et ne pense pas forcément à la fin de l’histoire.
Il est passé par 4 maisons d’éditions et est actuellement chez GESTE qui se situe à Niort.

« C’est difficile d’être publié car il faut trouver un éditeur qui accepte de publier et soit économiquement résistant. »
Il trouve ses inspirations partout surtout  sur le journal, s’inspire des événements qui l’entourent.

Il préfère lire les romans policiers et les classiques comme : Don Quichotte de Cervantes et Kafka.

Enfin Charlène s’exprime sur son ressenti :

« J’ai trouvé cela très intéressant et très enrichissant que l’on puisse rencontrer un auteur saumurois, il a pu nous raconter comment il en était arrivé jusqu’à maintenant, et je trouve ça bien de nous avoir fait partager sa vie. »



Login