Année scolaire 2017-2018

Courrier de l’Ouest du jeudi 7 juin 2018

Les Salésiens de Don Bosco prennent le relais

‘Ouest du 7 juin 2018 Les salésiens

Saumur kiosque 30 mai 2018

Les Salésiens de Don Bosco arrivent à Saumur

« Qui se ressemble s’assemble ». En effet, depuis 2016, les Sœurs de Jeanne Delanoue, fondatrice du lycée catholique les Ardilliers à Saumur, et la congrégation cléricale des Salésiens de Don Bosco ont conjugué leurs forces pour assurer la croissance des personnes au sein du collège Sainte-Anne et du lycée Les Ardilliers.

Depuis maintenant 67 ans, les Sœurs de Jeanne Delanoue ont exercé avec bonheur et succès la tutelle du collège Sainte-Anne et du lycée Les Ardilliers qu’elles ont fondé en 1951. Elles passent donc officiellement le flambeau ce vendredi 1er juin aux Salésiens de Don Bosco.

Des temps forts pour la passation

En ce sens, de nombreux temps forts ont été mis en place pour et avec les jeunes comme des « défis citoyenneté » divers et variés, ou encore la venue du prêtre Salésien, ancien conseiller ministériel et auteur d’une trentaine d’ouvrages sur les jeunes et l’éducation, Jean-Marie Petitclerc qui s’était donc déplacé à Saumur le 22 novembre dernier, pour donner une conférence sur le thème de l’autorité et de la réussite.

Plus qu’une passation, un véritable événement

Pour célébrer l’évènement, les jeunes du collège Sainte-Anne se pencheront en équipe sur la réalisation d’une fresque, à partir du clip réalisé par un prêtre salésien, sur la question de la paix et de l’amitié au-delà des différences sociales, culturelles et religieuses. Par-là suite, le Provincial Salésien David Federspiel viendra lui-même à la rencontre des jeunes avec probablement plus d’un tour dans son sac, lui qui avant de devenir prêtre fut clown professionnel ! Et pour clore l’événement, c’est après les discours dans la chapelle de la congrégation Jeanne Delanoue que l’acte de dévolution sera signé en présence de l’évêque d’Angers, Monseigneur Emmanuel Delmas.

Article du 30 mai 2018 I Catégorie : Vie de la cité

Courrier de l’Ouest du 27 avril 2018

Saumur Un apprentissage technicien traitement des eaux : on s’inscrit

À Saumur, dès la rentrée 2018-2019, une formation en apprentissage d’un an complétera la filière avec le Bac professionnel métiers de l’eau en 3 ans. Clôture des inscriptions fin juin.

La Saur, la Région, l’Agglomération, Saumur Habitat et le lycée technique des Ardilliers viennent de signer une convention pour valider cette nouvelle formation qui intéressera les jeunes désireux d’entrer dans la vie active rapidement.

La Saur accueillera les apprentis, l’Agglomération soutiendra les jeunes pour le transport, Saumur Habitat leur proposera des logements et aides adaptés à leur situation. Enfin, la Région soutiendra financièrement cette formation.

La demande de la Saur est importante en techniciens pour remplacer les départs à la retraite des prochaines années. Elle souhaite recruter des jeunes du Saumurois et du Choletais pour les salarier ensuite localement.

Courrier de l’Ouest du jeudi 12 avril 2018

Saumur Kiosque du 27 mars 2018

Saumur. Des migrants auprès des lycéens des Ardilliers. Récit…

Les lycéens de 1ères gestion administration des Ardilliers, à Saumur, ont accueilli 3 migrants au sein de leur lycée le vendredi 23 mars dernier pour écouter leur témoignage. Récit…

Ces trois personnes étaient accompagnées de Mme Berthélémie, bénévole qui leur donne des cours de français avec l’association Lilavie.
Les 3 invités sont originaires de pays différents, Afghanistan, Syrie et Soudan, mais ont tous les trois pris des risques pour venir en France. Ils ont expliqué aux jeunes pourquoi ils avaient quitté leur pays, le chemin qu’ils avaient pris et leur adaptation en France.
Ils ont fui avec leur famille pour deux d’entre eux, à cause des conflits qui sévissent dans leur pays. Les conditions de transport étaient très difficiles et il leur a fallu du courage pour affronter les obstacles qui se dressaient sur leur chemin.

Persévérants, volontaires et reconnaissants

Avec de la persévérance, ils ont réussi et sont arrivés en France : ils ont dû dans un premier temps faire une demande d’asile ou d’un titre de séjour avant d’obtenir le statut de réfugiés, puis apprendre le français et la citoyenneté française grâce à différentes associations. C’est une des priorités afin de s’intégrer dans notre pays. Même si notre langue n’est pas très facile, ils sont volontaires et ont des projets. Dans leur pays, ils avaient tous un travail, commerçant dans le textile, ouvrier fabriquant de chaussure ou encore technicien de laboratoire photographique. En Fance, ils ont dû s’adapter ; l’un d’entre eux a trouvé du travail, un autre une formation et l’autre a besoin encore de temps pour réaliser son projet. Tous sont reconnaissants envers la France et Saumur qui les accueillent.

Des jeunes saisis

Les jeunes ont été saisis par l’intensité de leur témoignage et la force qui les habitent. Ils ont pris conscience qu’ils ont de la chance d’habiter dans un pays en paix et qu’il fait bon vivre à Saumur.
« Quel témoignage poignant ! » s’exclame Eglantine.
« C’est bien, les vrais témoignages. Cela nous permet de comparer avec ce qui est dit dans la presse. On a souvent des images de violence. On a rencontré des personnes qui ont fait le choix de s’intégrer », confirme Morgane.

L’aventure continue : travailler ensemble

Cette première étape a marqué le premier pas vers un projet d’accompagnement ponctuel avec les élèves de cette classe pour des migrants. L’an prochain, les élèves de cette classe ont pour projet d’accueillir quelques migrants, afin de les aider à s’exprimer en français. Les jeunes pourront pendant les cours de communication professionnelle, les accompagner, et les aider à se présenter dans des situations professionnelles ponctuelles. Cette deuxième étape permettra un réel échange entre jeunes et moins jeunes, de culture différente. L’objectif est simple : apprendre à mieux se connaître pour travailler ensemble, faire tomber parfois les a priori et construire de nouveaux projets.
Article du 27 mars 2018 I Catégorie : Vie de la cité

Courrier de l’Ouest du 22 mars 2018

Saumur Les élèves du lycée professionnel des Ardilliers s’essaient au cinéma

Les lycéens des Ardilliers s’essaient au cinéma

‘Ouest du 22 mars 2018

Courrier de l’Ouest du 10 février 2018

Les Ardilliers en immersion à Dublin

Les Ardilliers en immersion à Dublin

Saumur kiosque du 16 novembre 2017Saumur kiosque du 16 novembre 2017

Saumur kiosque du 16 novembre 2017

Le Courrier de l’Ouest du mardi 7 novembre 2017

Courrier de l'Ouest du 7 novembre 2017

Courrier de l’Ouest du 7 novembre 2017

Saumur kiosque du 7 novembre 2017

Saumur kiosque du lundi 7 novembre 2017Saumur kiosque 17 octobre 2017

http://www.saumur-kiosque.com/infos_article.php?id_actu=39190

Saumur. Défi citoyenneté : les jeunes saumurois passent à l’action

Le collège St Anne et le lycée Les Ardilliers ont rejoint le réseau des salésiens de Don Bosco en septembre 2016. Si l’an dernier les élèves saumurois avaient déjà pris part aux temps forts du réseau, ils invitent le mercredi 18 octobre prochain les élèves du réseau salésien Ouest à célébrer des défis citoyenneté.

Ce sont donc 250 jeunes des établissements du Campus de Pouillé, de Giel Don Bosco et de l’institut Lemonnier à Caen qui se rendront aux Ardilliers ce mercredi 18. Après une marche commune et un temps de réflexion au cours duquel les jeunes vont réfléchir quant aux défis citoyenneté qu’ils souhaitent mettre en œuvre au cours de l’année, des projets mis en place l’an passé vont être honorés par un label reprenant les critères suivants :
– projet mis en œuvre de A à Z par les jeunes
– projet accompagné par un adulte
– projet centré sur des valeurs citoyennes.Qui a organisé cette journée ? Les jeunes ! En deux mois, les délégués des différents établissements se sont mis en réseau pour régler cette journée du 18 octobre. « Permettre à travers les rencontres et les témoignages de favoriser une dynamique de groupe et de façonner sa personnalité de citoyen sont les enjeux majeurs de ce type de journée » précise Etienne Aubin, Directeur du collège St Anne et du lycée Les Ardilliers.Autre évènement à venir : le 22 novembre prochain, Jean Marie eticlerc, prêtre salésien, polytechnicien et éducateur spécialisé viendra travailler avec les équipes du collège St Anne et du lycée Les Ardilliers et s’adressera aux parents dans le cadre d’une conférence autour de l’autorité et de la réussite.
40 000 élèves sont inscrits dans les établissements scolaires du réseau Don Bosco – France
Belgique Sud. Le nombre d’œuvres salésiennes dans le monde est de 10 202, ces œuvres sont très diversifiées : écoles, collèges, lycées, maisons d’action sociale… Elles sont présentes dans 138 pays.
> Lire la suite de l’article en cliquant sur le PDF joint.

Article du 17 octobre 2017 I Catégorie : Vie de la cité

Le Courrier de l’Ouest du 16 octobre 2017

Les Ardilliers ont rejoint le réseau Don Bosco

Les Ardilliers ont rejoint le réseau Don Bosco

 



Login