La folle journée s’invite au lycée des Ardilliers

La Folle Journée s’invite au lycée des Ardilliers : 326 élèves assistent le lundi 16 janvier à un spectacle de sensibilisation musicale nommé « On n’arrête pas un peuple qui danse » lié à la folle journée de Nantes au sein de la magnifique Chapelle Notre Dame des Ardilliers.

folle-journee-dans-la-chapelle

Pendant 50 minutes deux comédiens font revivre la musique des plus grands compositeurs de ballet depuis le menuet de Louis XIV , jusqu’aux créations modernes du Sacre du printemps ou du Boléro dansé par le célèbre danseur-étoile russe Rudolf Noureev. Le spectacle est écrit par Patrick Barbier est mis en scène par Pierre Lebrun.

 

folle-journee2017

Le spectacle :

Au Palais Garnier, en 2003. A l’issue d’une grande soirée de ballets consacrée au Lac des Cygnes de Tchaïkovski, le directeur de la danse converse avec son assistant, Simon, un jeune expert en histoire de la danse qu’il a récemment recruté.

En vue d’une prochaine rétrospective sur son illustre prédécesseur, Rudolf Noureev, qui lui a été commandée par la direction de l’Opéra, il évoque avec Simon comment le ballet a évolué à travers les siècles, depuis la danse académique de Louis XIV jusqu’aux aux créations modernes du Sacre du Printemps ou du Boléro.

Ensemble, ils s’interrogent sur le pouvoir d’inspiration de la danse et du rythme sur les compositeurs de toutes époques, qui ont su les assimiler et les intégrer dans leurs plus belles pages instrumentales (suites de Bach, concertos romantiques, danses slaves ou roumaines, messes tango…), montrant ainsi combien la musique populaire a influencé la musique savante.



Login